Déclaration de B.Pascaud et S. Blanchonnet

Publié le par Lux

 

La situation politique française et internationale, la crise majeure que nos concitoyens vont subir, ont incité les présidents des Comités directeurs de l’Action Française et de la Restauration Nationale à publier ensemble une déclaration pour fixer une ligne de pensée et d’action commune aux royalistes français. Voici ce texte qui signifie plus qu’un simple rapprochement, une véritable union nationale et royale, en un mot une Action française qui peut s’écrire avec un grand A.

Des dettes d’Etat insupportables, une désindustrialisation catastrophique, une agriculture livrée aux aléas des marchés, la misère et le chômage de masse, des services publics qui fonctionnent mal, une immigration incontrôlée, des zones de non-droit de plus en plus étendues, une jeunesse sans repères, sans avenir, sans enthousiasme, une éducation nationale sinistrée, un tissu social partout déchiré, des familles éclatées, l’immoralité légalisée et institutionnalisée. Le constat est accablant. Les sociétés européennes, la société française en particulier, ne peuvent pas continuer sur cette voie. C’est la perdition assurée. Les gouvernements essayent de reprendre la main par des effets d’annonce en s’imaginant que quelques mesures techniques suffiront à arrêter la faillite, rassurer les peuples et les investisseurs. La construction européenne révèle tous ses défauts, et le sort de l’euro est en jeu.

 

Le régime en France est lui-même en cause : la classe politique a révélé sa totale incapacité. Personne n’a vu venir la crise, personne ne sait l’endiguer. La crise financière est devenue une crise économique qui devient aujourd’hui une crise sociale, laquelle risque de déboucher sur une crise politique. La représentation dite nationale ne représente plus la France, mais seulement des intérêts de partis, et il en est de même de la représentation syndicale. La direction de l’Etat est l’enjeu d’une lutte continuelle de prétendants dont la règle est la surenchère démocratique. Aucun d’entre eux ne semble se rendre compte que demain la France risque d’être en cessation de paiements : la dette nationale, les dettes sociales sont abyssales. Qui paiera ? Et comment ?

 

Les royalistes d’Action française, conformément à toutes leurs traditions, appellent les Français les plus conscients de l’impasse politique dans laquelle se trouve notre pays, à une réflexion sur les institutions. L’Etat national doit être restauré dans sa légitimité profonde autour d’un principe de continuité et de service indépendant des partis. La représentation nationale doit remplir son véritable rôle de représentation réelle des Français et des territoires français. La France doit être en mesure de se faire entendre sur la scène internationale, au-delà des carcans européens. Une monarchie moderne et décentralisée est la solution d’avenir de ce triple besoin. Nous sommes décidés à agir ensemble pour la rendre possible

 

 

 

Bernard P&scaudD

 

Président du Comité directeur de la Restauration Nationale

 

Et

 

Stéphane Blanchonnet

 

Président du Comité directeur de l’Action française

Publié dans Actualité nationale

Commenter cet article