Avortement : sois pour ou tais-toi

Publié le par Lux

Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Alix Depézeville   
05-12-2010

manosque.jpg

Oui mais voilà : lorsque l’on commande de débattre sur des sujets de société, la moindre des choses n’est-elle pas de présenter le pour et le contre ? N’est-ce pas le propre du débat, après tout ? Au vu de ce qui est arrivé à un professeur d’histoire-géographie, qui a conduit un vrai débat sur le thème de l’avortement, comme le demande l’Education Nationale en matière d’éducation civique, juridique et social, va-t-il falloir que tous les dictionnaires de langue française revoient leur copie et changent la définition de ce pauvre petit mot ? 

Que s’est-il donc passé dans ce lycée de Manosque pour qu’après avoir mené un débat sur l’avortement, un professeur se retrouve suspendu pour 4 mois et accusé de propagande anti-avortement ? « Les jeunes du lycée se sont vu distribuer par le Planning et l'infirmière des prospectus faisant la propagande de l'avortement. Ces prospectus présentaient d'ailleurs le stérilet comme un moyen de contraception alors qu'il s'agit d'un moyen également abortif. Le mensonge, c'est toujours l'arme des régimes totalitaires. Mais les élèves avaient aussi le droit de connaitre sur le sujet la position de l'islam ou de la religion catholique par exemple, pour ne citer que les deux principales religions du pays, et également de savoir comment a été perçu, dans l'histoire et dans presque toutes les civilisations, l'avortement. » raconte le professeur dans les colonnes des Nouvelles de France.

On remarque que les médias ont immédiatement crié au scandale, au loup de l’extrémisme, du lavage de cerveau et de la propagande catholique. Quant à l’action pro-avortement du Planning Familial menée à grand renfort de prospectus, pas un mot. Pas une ligne.

 

Lire la suite de l'article : http://www.catholiques-en-campagne.fr/content/view/323/1/

Publié dans Actualité nationale

Commenter cet article