L’euthanasie, digne d’un Etat Nazie.

Publié le par Lux

« J'assume totalement cette décision », a dit Laurence Tramois.

« On a pris soin de moi et j’ai voulu prendre soin des autres » a-t-elle dit également…

Laurence Tramois est une femme qui a prêté serment. Le serment d’Hippocrate qui dit, entre autre « Dans toute la mesure de mes forces et de mes connaissances, je conseillerai aux malades le régime de vie capable de les soulager et j'écarterai d'eux tout ce qui peut leur être contraire ou nuisible. Jamais je ne remettrai du poison, même si on me le demande, et je ne conseillerai pas d'y recourir. »

Et pourtant, elle a décidé de tuer une patiente… Un crime passible aux yeux de la loi, de trente ans de réclusion.

Mais le pire n’est pas ce qu’elle a fait ni qu’elle en soit fière mais bien la décision de la cour de Périgueux qui a acquitté « l’infirmière » et n’a condamné « le médecin » qu’à 1 ans de prison avec sursis.

Le fait de tuer un patient est donc maintenant, pas encore dans la loi mais dans les faits, un acte considéré comme acceptable aux yeux de la justice !!

Tout le monde sait pertinemment que cette pratique a lieu dans tous les établissements me répondrez-vous…Et bien, il faut juger tous ceux qui, ayant promis de ne jamais remettre du poison « même si on me le demande », ont choisis de se prendre pour Dieu et de décider du jour et de l’heure de la mort d’un de leurs prochains.

Rappelons nous la montée du Nazisme en Allemagne et n’oublions pas que les premières victimes ont été les malades dans les hôpitaux Allemands!!

De vrais juges auraient interdit à Laurence Tramois et Chantal Chanel d’exercer leur métier et ils les auraient emprisonnées pour meurtre. Mais la justice est malade tout comme l’est la société. Elles sont malades de l’Etat qui gouverne si mal notre pays.

 Désormais, les médecins criminels n'auront plus aucun frein puisqu'on ne condamne pas ceux qui agissent de la sorte!! Ce procès a servit d'exemple. Un exemple de démission de la justice et d'irrespect de la vie humaine. Voici donc notre société réduite à considérer ses membres faibles comme des parasites et visant à les exterminer...Tout comme le III° Reich.

 

 

 

Publié dans Actualité régionale

Commenter cet article