Chanson de l'armée de Charette

Publié le par Lux

 
Quantité de chansons nous sont parvenues de celles qui furent écrites par les Vendéens et les Chouans. Peut-être moins connue que Monsieur de Charette composée par Paul Féva en 1853, voici ici une authentique chanson des soldats-paysans de la Vendée et d'un de leurs chefs. Elle était chantée par ceux qui avaient désigné à leur tête François-Athanase de Charette, un officier de marine.
Il est aux Tuileries le 10 Août 1792 pour défendre le Roi. En 1793, il commande l'insurrection à Machecoul. Il est fusillé par les soldats de Hoche peut après l'échec du débarquement de Quiberon en 1795. Les paroles de cette chanson ont étés adaptées sur l'air d'un cantique de saint Louis Grignon de Monfort. Le saint mélomane fut l'artisan de la restauration du culte du Sacré-Coeur dans les provinces de l'ouest au XVIIe siècle. Il renforcera ainsi les convictions spirituelles de ce "peuple de géants" comme disait Napoléon, au point de mettre en péril la Révolution.
Les républicains ayant à l'époque usurpé le terme "Nation", ce mot est dans ce chant employé pour les désigner.

1- La Vendée pour défense// A ses divisions,

Le soutien de la France// Va détruire la Nation.
En avant bombardiers// Artillerie,
Sont tout prêt donner// La symphonie.

2- A l'entour de nos forces// Nous avons, pour certains,
Des ennemis atroces// Qui nous narguent de loin.
Nous pourrons nous vanter// Que ces mutins
N'oseront aborder// Notre terrain.

3- Ce Canclaux général// De ces républicains
De ce monde total// Veut battre les chrétiens.
Mais son coup est manqué// Pour le certain
Nous l'avons bien chassé// De ce terrain.

4- A Nantes l'on espère// Vous y verrez beau jeu!
Les chrétiens en colère// Vous ferons voir du feu
En punition du mal// Et des forfaits
On vous prépare un bal// C'est pour jamais.


5- En toutes les provinces // Vous entendrez parler
Qu'il y a un nouveau prince // Qu'on dit dans la Vendée
Qui s'appelle Charette // Vive son cœur!
Chantons à pleine tête: // Gloire et honneur!


6- Cet ami du monarque // Il a bien du renom,
Il a fait un grand obstacle // A tout' la Nation;
Jusques en Angleterre // On l'applaudit;
Aussi sur les frontières // Même à Paris.

7- Admirons la vaillance // De Charette homm' de cœur
Il est né pour la France // Il fait voir sa valeur
Regardez cette armée // Rien de plus beau;
Il a palme et laurier // Dans les drapeaux.

8- Combien de catholiques // Qui n'existeroient plus
Si Charett' pacifique // Avait perdu la vie!
Dieu nous l'a conservé // Vive le roi!
Que toute cette armée // Chante avec moi.

9- Quand il va à l'attaque // Dit à ses commandants:
"Mettez-vous en bataille // Et marchez sur huit rangs,
En avant! grenadiers // Ne craignez rien;
Courage cavaliers, // Tout m'appartient."

10- Malgré la canonnade // Il fonce vaillamment
Quoique la fusillade // Il dit: "Mes chers enfants,
Crions à haute voix, // Soldats vengeons
La mort de notre roi // Par la Nation."

11- Voyez vous cette troupe // Il n'y a rien de si charmant,
Charette veut l'union // De tous ses commandants,
Il ordonne et prétend // Qu'en Vendée
Chaque commandement // Soit divisé...

15- Mais tout le monde espère // C'est une vérité
Comme étant notre père // Vous nous ramènerez
Avec tous nos drapeaux // Victorieux
Pour soulager nos maux // Et être heureux...

23- Quand nous sommes à // Belleville
Remparts et bastions // Les commandants civils
Vont rendre leur hommage // A deux genoux
A ce grand personnage // Du Bas-Poitou.

24- En toute notre armée // Chose bien entrepris!
Il y a garde montée // Tant le jour que la nuit
Et tambours et baguettes // Tambouriniers,
Qui battent la retraite // Après souper.

25- Qu'à fait cette chansonnette // C'est un jeune officier
D'la premièr' compagnie. // De ses braves cavaliers
Si elle est à vot gré // J'en suis content!
Et que chaque officier // En fasse autant!

Publié dans Histoire

Commenter cet article