Abrégé d'apolitique (royal)

Publié le par Lux

(Article pris sur le site :  http://royal.joueb.com/ )

Petit lexique à l'usage des lycéens non-conformistes

Candidat : Du latin candidatus, vêtu de blanc, apte dans un premier temps à réciter avec conviction la profession de foi requise pour son élection et, dans un deuxième temps, à faire exactement le contraire si son parti l'y contraint.

Campagne électorale : Période similaire à la saison des amours chez les animaux. Les candidats se font beaux, se montrent partout, se battent contre les autres candidats et, finalement, c'est l'élu qui baise les Français.

Electeur : Celui qui choisit entre trois hypothèses. Il vote pour le vainqueur et il perd tout droit de le critiquer puisque, désormais, il gouverne en son nom. Il vote pour le vaincu et il n'a plus droit qu'à se taire. Il s'abstient et, dans ce cas, n'est pas électeur.

Télévision : Instrument magique qui permet, s'il est bien utilisé, de faire croire aux citoyens qu'ils sont bien informés et aux gouvernements qu'ils sont intelligents.

Le mensonge républicain imposé chez nous depuis plus de deux siècles doit cesser : les Français en ont assez de leur classe politique ; le pourcentage d'abstentions à chaque élection va croissant ; dans un régime basé en théorie sur le principe électif et représentatif, cela signifie la faillite. La galère républicaine prend l'eau de toutes parts. On s'interroge sur la nécessité d'une sixième république qui ne connaîtrait ni la corruption, ni les technocrates, en un mot une utopie. Un candidat sera toujours un escroc, Hollande un pantin et Chirac une fripouille. Face à cette encyclopédie du verbiage creux, érigeons une autre façon de penser le politique. Remettons l'Homme au centre des préoccupations, redonnons un sens véritable au Bien Commun, rendons à la France un régime qui lui soit digne, rendons-lui son Roi.

Triste jeunesse qui ne sait plus lancer des pavés. "Vivre, c'est réagir," réfléchissez si vous le voulez. Quant à nous, nous avons définitivement choisi le parti de la dissidence.

Publié dans Pensée politique

Commenter cet article