Politique spectacle

Publié le par Lux

10-1.gif


Incontestablement, notre société est de plus en plus gouvernée, notamment dans la sphère politique, par et pour le spectacle. Désormais, l’apparence est plus importante que la réalité, le contenant est supérieur au contenu et le surprenant a le pas sur l’essentiel…


Ne nous appesantissons pas sur les tailleurs blancs ou très clairs destinés à souligner le côté virginal ( ? ) de Madame Ségolène Royal, ou sur les photos montrant complaisamment  Monsieur Nicolas Sarkozy en train de faire du jogging afin d’illustrer le changement de génération par rapport au Président précédent…Tout n’est plus que mise en scène ! La formation du nouveau gouvernement en est un bon exemple. Monsieur Sarkozy souhaitait un effet d’annonce : il choisit donc un ministre des Affaires Etrangères auquel on ne s’attendait pas : Monsieur Bernard Kouchner. La gauche aura du mal à combattre le «  French Doctor », très apprécié par les médias et qui a fait carrière dans l’humanitaire. Pareillement, Monsieur Alain Juppé fait sa réapparition après son absence canadienne et sa conversion à l’écologie. Encore un ministre que la gauche et les Verts auront bien du mal à combattre…Le plus beau coup est quand même de faire figurer dans le même gouvernement Madame Christine Boutin, qui soutient bravement les valeurs morales traditionnelles, et Madame Roselyne Bachelot, qui accepte avec panache le PACS…Il fallait le faire !

 

                                                    Activisme très napoléonien

 

Autre élément essentiel dans la tactique de Monsieur Sarkozy vis-à-vis de l’opinion et des médias : la vitesse, qui crée le suspense et la surprise. Cela correspond en outre à sa personnalité, d’un activisme très napoléonien qui frôle la fébrilité et qui, dit-on, épuise les équipes avec qui il travaille. « Pour bousculer les contraintes, a-t-il déclaré dans un récent discours, pour en trancher les nœuds, il faut frapper fort, il faut agir sur tous les fronts à la fois ».Toutefois, il ne faut pas confondre vitesse et précipitation, sinon cela oblige à des retours en arrière peu glorieux. On l’a bien vu par exemple en ce qui concerne le service minimum en cas de grèves, notamment dans les transports, où l’on ne sait plus très bien s’il y aura un accord avec les syndicats ou une loi contraignante. De même, on a l’impression d’un certain cafouillage en ce qui concerne l’exonération de charges sociales des heures supplémentaires…

 

                                        Remettre la France au travail

 

Non pas que critiquions le but recherché par Monsieur Sarkozy dans la plupart  des mesures qu’il propose : il s’agit tout simplement de remettre la France au travail ! en cette période où les frontières sont ouvertes par la mondialisation et l’Europe, il est  criminel de laisser croire aux Français, et notamment aux jeunes, qu’on peut vivre sans travailler, ou en travaillant moins que les autres. Comme Madame Thatcher s’en était aperçue il y a trente ans, l’Etat - Providence, c’est fini… Le modèle social français, qui consiste à payer des gens à ne rien faire, est non seulement immoral, mais surtout ce n’est pas un bon système pour combattre le chômage. En effet,  la charge des allocations ainsi versées repose sur les épaules des entreprises françaises, qu’elles pénalisent sur le plan de la concurrence,  et des personnes qui travaillent, qui sans cela auraient plus d’argent disponible pour investir en France. C’est un système d’esprit typiquement social-démocrate, qui soulage la bonne conscience des dirigeants, sans leur coûter un sou puisqu’on puise dans la poche des autres…Le même système se retrouve dans la Couverture Maladie Universelle, où l’on fait bénéficier des soins et des médicaments des gens, en général issus de l’immigration, qui n’ont jamais cotisé à la Sécurité Sociale. Et on se plaint ensuite qu’elle en faillite…On propose alors d’instituer une franchise selon laquelle les assurés sociaux ne seraient plus complètement remboursés pour certaines consultations, certaines analyses ou certaines opérations, mais on exempte de cette franchise les bénéficiaires de la Couverture Maladie Universelle. Autrement dit, on pénalise deux fois les mêmes personnes, savoir les personnes qui ont un travail régulier – globalement les membres de la classe moyenne – qui payent plus d’impôts et de cotisations, et qui en outre seront moins remboursés pour leurs soins médicaux ! Monsieur Sarkozy va avoir bien du mal à remettre tout cela en place… Je ne veux pas faire du mauvais esprit, mais il y a gros à parier qu’il hésitera, comme son prédécesseur, à affronter la gauche et les médias acquis à celle-ci dans un combat direct et qu’il se contentera d’instituer quelques mesures – phares qui ne résoudront rien. N’est pas Madame Thatcher qui veut !

Ne manquez pas le dimanche 24 juin  la 7ème Sortie
Champêtre de la
Fédération Royaliste d’Ile-de-France

 

Elle aura lieu dans le cadre exceptionnel de la ville et du château de Fontainebleau en Seine-et-Marne et comprendra :

-         à 10 heures, la messe traditionnelle en la chapelle Notre –Dame du Carmel, située 6, boulevard du général Leclerc à Fontainebleau ;

-         à  11 h.30, accueil et apéritif dans une salle non loin de la chapelle ;

-         à  12 h.00, repas ( buffet ) dans cette salle ;

-         à  15 h.00, visite du Château ;

-         à  17 h.30, retour vers Paris.  

 

Comme chaque année, un car spécialement affrété par la Fédération emmènera de Paris et y ramènera ceux qui le désirent. Il partira à 9 heures précises de la Place de la Nation. Le car sera également utilisé pour vous emmener de la chapelle à la salle où aura lieu le repas, puis de cette salle au Château.

Attention : le nombre de participants à cette sortie est limitée. Inscrivez-vous au plus vite.

 Renseignements et inscriptions à la Restauration Nationale, BP. 652-08,

75367 Paris Cedex 08. -  Téléphone et fax : 01.44.92.82.82.
Georges Rousseau

Publié dans Pensée politique

Commenter cet article